Non classé

Comment tenir ses bonnes résolutions ?

Souvent début d’année rime avec bonnes résolutions et le domaine de la parentalité n’échappe pas à la règle…

On se dit que cette fois ça y est on va « arrêter de crier », « passer plus de temps avec ses enfants » …

Si c’était si simple ça se saurait depuis longtemps….

Vous avez sans doute déjà expérimenté que les bonnes résolutions dures quelques jours, quelques semaines tout au plus et que passé ce délai nous culpabilisons de ne plus y arriver.

Mais pourquoi  est il si difficile de tenir ces bonnes résolutions même lorsque les anciennes ne nous conviennent plus ?

Il y a 5 raisons principales que je vous dévoile ci-dessous…

Raison n°1 : La réponse se situe au cœur de notre cerveau…

amygdale, responsable de l'échec de nos bonnes résolutions

Faire de tout petits pas quand on s’est fixé des petits objectifs ou que l’on s’est posé des petites questions rassure le cerveau.

L’amygdale, siège de l’inconscient peut être réactivée lorsque les objectifs sont trop importants, le critique intérieur (qui est le discours des adultes à notre sujet lorsque nous étions enfants) va s’exprimer « Tu n’y arriveras jamais », « tu es nul», « tu n’as aucune volonté », etc.

D’où l’importance au passage de soigner notre communication envers nos enfants dès leur plus jeune âge

Pour aller plus loin lire l’article « 17 façons de se faire obéir sans crier »

Les petits pas rassurent le cerveau, ils s’installent progressivement sans réveiller l’amygdale. Peu à peu, le cortex apporte des réponses, c’est un peu ce que j’appelle magie, où l’on a le sentiment que tout devient tellement plus simple.

Un petit pas est facile à réaliser.

Il est donc plus constructif de se fixer de petits objectifs.

 

Raison n°2 « la folie est de toujours se comporter de la même manière et d’espérer un résultat différent »

Par ailleurs on voudrait souvent que les choses changent en continuant à utiliser les mêmes outils en se disant que parce qu’on l’a décidé très fort cela va donner un résultat différent…

Désolée de vous dire cela mais pour un résultat différent, la première chose à faire sera d’utiliser des outils différents et pour cela il va falloir s’informer ou même se former en fonction des objectifs.

En reprenant l’exemple de vouloir « arrêter de crier sur son enfant » par exemple.

Si on continue menacer, punir et faire du chantage cela sera très difficile.

Il faut prendre conscience que l’accompagnement bienveillant des enfants c’est un tout.

Donc la première étape pour arrêter de crier sur ses enfants sera de s’offrir une consultation individuelle par exemple.

 

Raison n°3 « avec la même quantité d’énergie vous irez plus loin en marchant qu’en courant »

La troisième raison pour ne pas prendre de bonne résolution c’est que cela génère souvent une pression qui nous fait nous précipiter,  mettre toute notre énergie les premiers jours et d’abandonner essoufflé car cela n’a pas fonctionné.

Alors que si nous nous fixons de petits défis,des petites étapes ça se fera en douceur.

Pour l’exemple « arrêter de crier sur mon enfant », ça se traduira donc par « à partir d’aujourd’hui, je remplace les punitions par des conséquences réparatrices ».

La fois suivante, fort de cette expérience vous vous sentirez capable d’arrêter le chantage et ainsi de suite.

Raison n°4 « se concentrer sur ce que l’on veut »

Souvent lors des bonnes résolutions, les gens formulent ce qu’ils ne veulent plus.

C’est le meilleur moyen pour ne pas y arriver car le cerveau restera concentrer sur les mots clés « arrêter / crier » et cela ne lui donne pas plus d’information sur ce qu’il faut faire.

A la place de « je veux arrêter de crier » on reformulera par « je veux communiquer sereinement »

Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Contactez moi pour avoir tous les outils.

Raison n°5 « trouver son pourquoi »

La dernière raison qui fait que les bonnes résolutions ne sont pas atteintes c’est que notre cerveau n’est pas toujours au courant de pourquoi il doit faire un effort..

Est-ce pour « faire comme tout le monde ? », « se conformer à une attente ? », « faire plaisir aux autres ? »

Savoir pourquoi on fait quelque chose permet de le faire jusqu’au bout.

Lorsque j’ai décidé de changer de boulot j’étais persuadée que c’était le bon choix car j’avais découvert que apporter du bonheur dans les familles était la plus belle chose pour moi et qu’il n’était plus envisageable de faire autre chose.

Et malgré toutes les difficultés rencontrées je garde le cap pour toujours mieux vous accompagner.

Alors demandez vous pourquoi vous avez fait ce choix et gardez le en tête tout au long de votre chemin, cela vous permettra d’affronter toutes les difficultés sans faiblir.

 

Conclusion

Prendre des bonnes résolutions en janvier pourquoi pas, mais ça n’est pas obligatoire.

Le faire lorsque l’on en ressent le besoin à n’importe quel moment de l’année sera plus efficace.

Et vous dites moi quel est votre prochain objectif précis en tant que parent ?

Si vous sentez que cet article vous a été utile, pensez à le partager autour de vous grâce aux petits boutons ci-dessous

Je vous souhaite le meilleur ainsi qu’à vos proches

A très vite

Cécile

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.